Accord Groupe sur la Qualité de Vie au Travail

Le 20 avril 2018, les organisations syndicales représentatives, dont la CFTC, ont signé un accord sur la qualité de vie et le bien-être au travail au sein du groupe Thales.
Voici quelques éléments clés négociés:

Réunions collectives – Droit d’expression
Deux fois par an, une réunion dédiée spécifiquement à la qualité de vie au travail sera organisée par le manager de proximité, le responsable d’équipe, le chef de service ou le directeur.
Elle se déroulera sans rapport hiérarchique afin d’échanger librement sur ces questions de qualité de vie au travail (organisation du travail, aménagement du poste de travail, environnement de travail…).

Identification des situations individuelles de souffrance
Afin de renforcer la détection des situations individuelles difficiles et être au plus près du terrain, un réseau de veille sera expérimenté dans certain(e)s sociétés/ établissements qui pourraient être pilotes désignés par la CCQVT, réseau qui pourra être déployé plus largement à l’issue du bilan intermédiaire de l’accord réalisé à 3 ans.

Le référent QVT Société
Pour faciliter le déploiement de l’accord QVT et permettre de suivre, au niveau Groupe, la mise en œuvre des actions prévues et dégager les axes d’amélioration à engager, chaque société désignera un référent QVT dont le rôle sera de coordonner les commissions QVT locales et de suivre le déploiement de l’accord Groupe sur les établissements de la société dont il relève.

COMMISSIONS QVT
Il sera institué une Commission Qualité de Vie au Travail Locale (CLQVT) et une Commission Centrale (CCQVT) qui seront chargées de veiller au bon déploiement de l’accord Groupe QVT, respectivement au niveau établissement et au niveau entreprise et proposeront des axes d’amélioration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.