Frais de santé : pour un contrat Thales responsable

Le responsable des relations sociales Thales présente son analyse de la réforme des contrats responsables :

  • l’accord national interprofessionnel sur la généralisation de la complémentaire santé :
    • une prise en charge par l’employeur de 50% des cotisations,
  • la réforme des contrats responsables : 
    • des garanties limitées en optique,
    • pour un médecin n’ayant pas adhéré au contrat d’accès aux soins, une prise en charge des dépassements d’honoraires plafonnée à 100% de la base de remboursement de la sécurité sociale,
    • une modification de la nomenclature dentaire,
  • la suppression des garanties Novalis+ décidée par la conseil d’administration :
    • ostéopathie, méthode Mezières, chiropractie, acumpunture,
    • psychomotricité, psychothérapie, psychologie pour les adultes,
    • psychomotricité, psychothérapie, psychologie pour les enfants à charge,
    • radios non remboursées par la sécurité sociale (densitométrie,scanner dentaire…),
    • analyses non remboursées par la sécurité sociale,
    • chirurgie laser optique,
    • patchs et tratements anti-tabac,
    • pilule contraceptive;

Le contrat frais de santé Thales doit être réécrit. Le DRH planifie des réunions de négociations à l’automne dans l’objectif d’entrée en vigueur au 1er janvier 2016.
Il évoque également l’alignement du régime des frais de santé des retraités Thales sur celui des actifs et le cantonnement du régime des retraités. La CFTC se réjouit que cette ancienne demande soit enfin entendue.

2 commentaires à propos de “Frais de santé : pour un contrat Thales responsable”

  1. La DRH n'a pas donné ses raisons. Mais notre contrat va être modifié au 1er janvier 2016 car le conseil d’administration d'Humanis a décidé de mettre fin à la prise en charge des prestations dites Novalis+ :
    – Ostéopathie, méthode Mezières, chiropractie, acupunture
    – Psychomotricité, psychothérapie, psychologie pour les adultes
    – Psychomotricité, psychothérapie, psychologie pour les enfants à charge
    – Radios non remboursées par la sécurité sociale (densidométrie, scanner dentaire…
    – Analyses non remboursées par la sécurité sociale
    – Chirurgie laser optique
    – Patchs et traitements anti-tabac
    – Pilule contraceptive
    Nous avons donc le choix entre :
    – maintenir notre contrat en 2016 mais avec une baisse des prestations,
    – revoir notre contrat pour maintenir un haut niveau de prestations et le rendre responsable.

  2. Pour quelles raisons, la direction veut modifier le contrat actuel frais de santé avec une nouvelle mouture applicable au 1° janvier 2016, alors que la loi et ses décrets d'application permettent de garder le contrat actuel sans changement jusqu'au 31 décembre 2017;
    En effet le contrat actuel est plus favorable aux salarié et permet de meilleurs remboursement, pourquoi se précipiter ?