Lettre du Comité de Groupe à Patrice Caine – Lundi 15 septembre 2017

Monsieur Patrice CAINE
Président
Conseil d’Administration de THALES SA
68 place des Corolles
92400 COURBEVOIE

Monsieur le Président,

Conformément à l’accord groupe du 20/07/2016, concernant l’application de la loi Rebsamen, le Comité de Groupe a été consulté sur la stratégie de THALES, le 5 juillet 2017.
Comme vous pourrez le voir dans l’avis joint, le Comité de Groupe s’est prononcé contre cette stratégie, pilotée par une vision court terme de la croissance rentable, et en demande une révision, afin d’investir massivement dans les technologies et l’industrie, pour préparer l’avenir à moyen et long terme grâce au développement de l’emploi et des compétences.

La solide santé du Groupe le permet. La responsabilité sociale d’un groupe comme THALES
l’exige.

C’est pourquoi, et conformément à nos accords sociaux, nous souhaitons nous en entretenir avec vous et, pour cela, nous sommes disponibles pour de toutes prochaines rencontres d’échange, entre vous et le Comité de Groupe, via ses représentants.

Dans l’attente,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’expression de nos salutations distinguées.

Pour le Comité de Groupe THALES
Son Secrétaire . Michel DRID

Copie à Messieurs David TOURNADRE et Pierre GROISY

Comité de groupe extraordinaire – Mercredi 15 février 2017

Ce comité de groupe était présidé par Pierre Groisy, DRH France du groupe Thales.

Ce comité d’une heure et demi comportait les quatre points suivants à l’ordre du jour :

  1. PV du 22/11/2016 : approbation à l’unanimité (une remarque sur une non-exhaustivité mineure des échanges a été faite à la Direction),
  2. Désignation de l’expert 2016 : Sécafi a été préféré à Syndex (avec une remarque sur la loi Rebsamen qui ne restreint pas la mission de l’expert à l’analyse des comptes),
  3. et 4. Projet de création du domaine AOW France et effectifs France : La CFTC et la CGC-CFE ont quitté la salle de réunion avant le traitement de ces points (qui n’incluaient pas de vote) en application du boycott des instances centrales Groupe afin de renforcer les actions en cours NAO 2017 pour une meilleure politique salariale.

À noter que les planches concernant la création du domaine AOW avaient déjà été présentées en CCE à TR6 et en CE à TAO, les deux composantes d’AOW France.

Comité de groupe – Mercredi 6 juillet 2016

Ce comité de groupe était présidé par Pierre Groisy DRH France.

Voici les principales informations transmises :

Expertise 2015 de SECAFI

Déploiement d’Ambition Boost, arrêt des affaires non rentables et rationalisation des achats…

Dans les BL les Directeurs de la stratégie disparaissent et des Directeurs de marketing sont mis en place. Pourquoi ? Est-ce pour améliorer la gestion court terme ?

Tous les résultats financiers sont excellents (La rentabilité économique de Thales, Résultat opérationnel sur capitaux investis, est élevée : 17,42%) mais malgré ce contexte très favorable plusieurs entités sont en difficulté : TAES, Angénieux, MIS, ATM, ADW, TS et l’ensemble de la GBU GTS.

Fin T1 2016 : prises de commande en hausse de 11% par rapport à 2014 (2015 ayant eu plusieurs commandes > à 100 M€ n’est pas une bonne référence).

Effectifs France

Fin 2015 (ETP) : 33.455 salariés ; Ile de France : 16.502 ; Sud-Ouest : 6.230 ; PACA : 3.046 ; Rhône Alpes : 2.325 ; Pays de Loire : 2.092 ; Centre : 1.837 ; Bretagne : 1.423.

Effectifs inscrits (actifs) fin juin 2016 : 37.162 (34.095) salariés dont 26.184 (25.128) I&C, 5.958 (4.930) Tech/AM, 3.008 (2.152) Administratifs, 2.012 (1.891) Ouvriers

2.063 postes ouverts (59% d’I&C, 26% d’alternants…) au 29 juin 2016 et 1.126 embauches en CDI (49% en R&D) dont 51% de moins de 30 ans depuis le début de l’année.

Point Microdon

Lancement le 9 mai avec le mail du PDG : 1.000 abonnés en 3 jours et 2.200 à fin juin pour une collecte de 12 000 € soit 24 000 €.

47% ont fait le choix de Planète Urgence, 25% de Aide et Action…

TGFL : Déclaration de la CFTC au comité de groupe du 6 avril 2016

TGFL, créée en 2002 par Thales avec Geodis, sous la forme d’une JV détenue par parts égales, a été constituée par apport de salariés Thales ayant les compétences dans le domaine de la logistique industrielle (Pilotage/conseils, stockage/distribution, transport, opérations en douane et formalités du commerce extérieur…) particulièrement adaptées aux secteurs de la défense et de l’Aéronautique / Aerospace.

Cette opération avait pour objectif d’apporter à Geodis ces compétences pour traiter ces marchés, et à Thales le réseau commercial de Geodis pour valoriser ces savoir-faire.

Force est de constater qu’une inertie s’est installée depuis 13 ans,  cette opération n’a pas été porteur par le groupe Geodis, Hormis la prise de capital à 50% de Geodis, Thales est resté le client dominant de TGFL.

L’équilibre économique de la société est difficile, les résultats des 2 dernières années ont été négatifs, TGFL a vu ses ressources humaines diminuer et perdu des compétences.

Aujourd’hui encore, la majorité des salariés sont d’origine et de culture Thales, et la décision du Groupe de sortir du capital en cédant ses parts à Geodis est naturellement mal ressentie, d’autant plus que depuis plusieurs années le climat de travail s’est détérioré du fait des difficultés économiques ; les salariés ont donc un sentiment d’abandon, après une longue période ( 8 ans,  projet Megalpha) , d’incertitude quant à leur devenir.

Dans un tel contexte, Thales et GEODIS se doivent accompagner les salariés dans cette transition vers l’intégration dans Geodis, afin de leur  apporter des garanties sur leur avenir professionnel et social.

Les élus, ainsi que les salariés  de  TGFL demandent à THALES :

  • Que pour les salariés qui seraient en difficulté, Thales offre une priorité de retour pendant 3 ans
  • Que soient examinées à l’occasion du transfert les cas des personnes en fin de carrière
  • Que soit attribuée à tous les salariés TGFL une indemnité de départ de Thales
  • Que soit mise en place une commission de suivi afin de vérifier la bonne application des conditions ci-dessus, et que les salariés ex-TGFL puissent saisir pendant ces 3 ans.

Les élus ainsi que les salariés de  TGFL demandent à GEODIS :

  • Le maintien de leur rattachement à la Convention de  la Métallurgie pendant toute leur carrière au sein de Geodis.
  • Que soit établi un comparatif des accords d’entreprise applicables afin d’évaluer les éventuels préjudices résultant de ce changement d’actionnariat, en particulier pour ce qui touche au temps de travail, à la couverture Santé et Prévention, à la Qualité de vie au travail, à la Formation continue et à la Mobilité professionnelle
  • La reprise de l’ensemble des salariés TGFL par GEODIS aux mêmes conditions de salaires et de postes, et la reconnaissance de leur ancienneté dans l’entreprise
  • Qu’il ne soit procédé à aucun licenciement pendant toute la durée du contrat engagé entre Thales et Geodis.
    Que les salariés  in situ Thales conservent leur lieu géographique
  • Présentation en détails de ce projet d’avenir  TGFL
  • Que soit mise en place une commission de suivi afin de vérifier la bonne application des conditions ci-dessus.

Les salariés à eux seuls  ne doivent pas être tenus comme responsables de ce constat d’échec.

Les élus de TGFL, ne se décharge pas de leurs responsabilités sociales.

 

 

Comité de groupe – Mercredi 6 avril 2016

Présentation sur le projet de cession des titres de TGFL à Geodis

Présentation de la société TGFL – Thales Geodi Freight and Logistics

C’est une JV 50/50 avec Geodis, 69% du CA dans Thales et 31% du CA hors Thales.

Effectif TGFL : 86 salariés dont 5 CDD. 3 salariés en situation de handicap seront repositionnés dans le groupe.

Pour l’instant le nom doit rester TGFL.

Budget annuel actuel de 34 M€ : La direction estime qu’il est nécessaire d’évoluer car cette activité n’est pas suffisamment optimisée. Pour TGFL l’organisation actuelle ne permet pas d’assurer la profitabilité et la croissance nécessaire. Dans un contexte de forte pression du marché, Thales propose à Geodis de reprendre cette société.

Avantage d’une reprise par Geodis :

  • Regroupement du volume financier et des flux financiers.
  • Optimisation des coûts.
  • Une meilleure visibilité opérationnelle de la supply chain.
  • Geodis bénéficie d’une grande expérience en termes d’intégration de personnels. Actuellement 30% du personnel est issu de reprises de sociétés.

La CFTC fait une déclaration sur cette reprise.

 Présentation de la GBU GTS

Présentation des domaines d’activités.

Ferroviaire Signalétique – 692 M€

Métro – 258 M€

60 lignes de métro dans les 30 plus grandes villes du monde ont été équipé par Thales GTS. 3 milliards passagers par an utilisent les systèmes Thales.

Supervision & Communication – 259 M€

Autres (revenu de location de système achat de ticket) – 221 M€

Le marché des transports est en pleine croissance avec de nombreuses opportunités de croissance dans les pays émergents.

Par contre GTS a des difficultés à tenir ses délais.

50% du CA est de la maintenance de systèmes existants. Environ 8000  salariés fin 2015.

GTS a des problématiques pour trouver des compétences d’expertise en ingénierie système surtout au Canada.

GTS a connu une véritable crise de croissance ces dernières années.

GTS a une problématique récurrente de profitabilité, les enjeux court terme sont d’être plus compétitif sur l’ensemble de ses affaires.

Désignation des administrateurs salariés

Maintiens des représentants salariés dans les CA lors des dernières élections.

Le mode de désignation passe par les  deux organisations syndicales ayant obtenu le meilleur résultat consolidé aux élections à la date de désignation.

Un administrateur d’une société ne peut pas détenir un autre mandat (élu CE, délégué syndical…).

Siège vacant (pour cause de décès, démission, révocation…) pourvu dans les mêmes conditions que celles de la désignation.

Pour Thales SA, le renouvellement des administrateurs doit se faire pour le 9 décembre 2016.

Pas de modification dans les durées du mandat.

La CGT demande le maintien des élections au CA afin de garder un lien démocratique social.

La CFDT et la CGC ne veulent pas s’exprimer sur ce point.

FO et Supper soutiennent la demande d’une élection des administrateurs salariés.

La CFTC déclare que c’est un recul démocratique social pour les salariés..

Comité de groupe – Jeudi 14 janvier 2016

Cette réunion est présidée par Pierre Groisy DRH France.

Les membres du comité de groupe :

  • élisent Frédérique SAINCT (CFDT) comme secrétaire du Comité par 18 voix contre 12 pour 3 ans,
  • désignent Sécafi comme Expert pour le Comité par 16 voix contre 13 et 1 abstention pour l’année 2016.

La prochaine réunion extraordinaire du Comité de Groupe se tiendra le mardi 26 janvier avec comme sujet (l’ordre du jour n’a pas encore été fait) : résultats 2015, le transport et la sécurité.

Prochaines dates :
Formation des membres semaine 22 ou 23 (Début juin),
Réunion 27 et 28 juin ou 13 et 14 juin avec une réunion d’étape semaine 20 (mi-mai).
Réunion semaine 47 (fin novembre) avec une réunion d’étape vers le 18 octobre.

Comité de Groupe du 9 juillet 2015

Restitution de l’expertise 2014 par SECAFI

En 2014 pas de croissance mais amélioration de 10% du ROC. Les objectifs d’Ambition 10 ne pourront pas être atteints, mais Thales souhaite poursuivre l’amélioration de sa compétitivité et accélérer l’internationalisation.
Seule la GBU Avionique est en forte croissance, Thales a des difficultés dans le secteur Transport et les mauvais résultats de DCNS ont un impact non négligeable sur les comptes de Thales.
L’année 2015 commence très bien avec entre autres les commandes Rafales (24 pour l’Egypte, 24 pour le Qatar et en option 12 supplémentaires) .

Achats

Ils représentent 50% du chiffre d’affaires global de Thales. Le processus de certification des acheteurs, sorte de bilan de compétence, va permettre de compléter l’offre de formation achat classique.
La politique voyages définit les règles pour l’avion, le train, les locations de voiture, les taxis, l’hébergement, les modes de paiement et la couverture assurance associée. Ces règles devraient permettre d’optimiser la dépense totale (objectif -10%). Dans le cadre du « Best BUY » l’accord d’un membre du Codir / Comex est nécessaire pour déroger à la politique voyages.

Pour de plus amples informations, consultez l’un de vos représentants CFTC.

Comité de groupe

Les informations données en comité de groupe étant sensibles, nous ne les publions que sur notre intranet CFTC Thales : http://cftc.syndicats.corp.thales/index_Groupe.html