Rémunération globale

Synthèse de la réunion d’échange entre la DRH (David Tournadre, Pierre Groisy, Didier Tricot) et les quatre organisations syndicales représentatives au sujet de la rémunération globale (en particulier la rémunération variable).

La DRH présente le cadre de la rémunération globale :

  • Salaire de base, rémunération variable, participation, intéressement, LTI/MTI/STI, actionnariat salarié (ce dernier point discutable est justifié par le lien avec l’épargne salariale),
  • Périphériques de rémunération : santé/prévoyance, dépendance, épargne salariale, PERCO.

Les organisations syndicales rappellent que la demande portait aussi sur la méthode d’évaluation, le processus de NAO, l’évolution de carrière et qu’il est nécessaire de partager d’abord un état des lieux statistique des éléments de rémunération.

Il est aussi nécessaire de recenser les attentes et objectifs respectifs de la direction et des organisations syndicales pour s’assurer de la couverture du dialogue à conduire.

La direction a ensuite présenté sa vision de la rémunération variable telle qu’elle compte la déployer en 2018, quitte à la faire évoluer en fonction du dialogue à venir. Elle prévoit de la communiquer aux CCE prochainement. Le nouveau schéma est le suivant :

(Objectifs individuels 60% + objectifs économiques locaux 40%) x (indicateurs économiques Groupe : 1/3 EBIT, 1/3 GMOI, 1/3 OCF)

Le deuxième paramètre de cette formule étant encadré par un minimum d’atteinte à 80% et un maximum à 120%.

Les objectifs économiques locaux seront définis au niveau GBU (excepté les fonctions hors GBU qui se verraient assignés les objectifs Groupe) ; ces objectifs seront communiqués à chaque salarié début 2017, et feront l’objet d’un suivi en cours d’année.

Prochaines réunions les 13 mars et 13 avril.

 

Comité de groupe extraordinaire – Mercredi 15 février 2017

Ce comité de groupe était présidé par Pierre Groisy, DRH France du groupe Thales.

Ce comité d’une heure et demi comportait les quatre points suivants à l’ordre du jour :

  1. PV du 22/11/2016 : approbation à l’unanimité (une remarque sur une non-exhaustivité mineure des échanges a été faite à la Direction),
  2. Désignation de l’expert 2016 : Sécafi a été préféré à Syndex (avec une remarque sur la loi Rebsamen qui ne restreint pas la mission de l’expert à l’analyse des comptes),
  3. et 4. Projet de création du domaine AOW France et effectifs France : La CFTC et la CGC-CFE ont quitté la salle de réunion avant le traitement de ces points (qui n’incluaient pas de vote) en application du boycott des instances centrales Groupe afin de renforcer les actions en cours NAO 2017 pour une meilleure politique salariale.

À noter que les planches concernant la création du domaine AOW avaient déjà été présentées en CCE à TR6 et en CE à TAO, les deux composantes d’AOW France.

Réunion Groupe sur la rémunération globale – Mercredi 7 février 2017

Synthèse de la réunion d’échange entre la DRH (David Tournadre, Pierre Groisy, Didier Tricot) et les quatre organisations syndicales représentatives au sujet de la rémunération globale (en particulier variable).

La DRH présente le cadre de la rémunération globale :

  • Salaire de base, rémunération variable, participation, intéressement, LTI/MTI/STI*, actionnariat salarié (ce dernier point discutable est justifié en lien avec l’épargne salariale) ;
  • Périphériques de rémunération : santé/prévoyance, dépendance, épargne salariale, PERCO.

LTI : Long Term Incentive, MTI : Mid Term Incentive, STI : Short Term Incentive.

Les organisations syndicales rappellent que la demande portait aussi sur la méthode d’évaluation, le processus de NAO, l’évolution de carrière, et qu’il est nécessaire de partager d’abord un état des lieux statistique des éléments de rémunération.

Il est aussi nécessaire de recenser les attentes et objectifs respectifs de la Direction et des organisations syndicales pour s’assurer de la couverture du dialogue à conduire.

La Direction a ensuite présenté sa vision de la rémunération variable, telle qu’elle compte la déployer en 2018, quitte à la faire évoluer en fonction du dialogue à venir. Elle prévoit de la communiquer aux CCE prochainement.  Le nouveau schéma est le suivant : (Objectifs individuels 60% + objectifs économiques locaux 40%) x (indicateurs économiques Groupe : 1/3 EBIT, 1/3 GMOI, 1/3 OCF), le deuxième paramètre de cette formule étant encadré par un minimum d’atteinte à 80% et un maximum à 120%.

Les objectifs économiques locaux seront définis au niveau GBU (excepté les fonctions hors GBU qui se verraient assignés les objectifs Groupe) ; ces objectifs seront communiqués à chaque salarié début 2017, et feront l’objet d’un suivi en cours d’année.

 

Projet d’accord Groupe sur l’évolution de la croissance et l’emploi en France – Lundi 6 février 2017

Ce projet d’accord Groupe, proposé par la Direction fin 2015, après avoir donné lieu à des négociations intenses et ardues en 2016, est maintenant présenté à la signature des organisations syndicales représentatives du groupe Thales (CFTC, CGT, CFE-CGC, CFDT). La Direction, compte tenu de sa stratégie de croissance et de rentabilité, a eu pour objectif principal de faciliter l’absorption de la charge de travail qu’elle prévoit, charge induite par les prises de commandes, très importantes depuis deux ans.

La CFTC se félicite de l’intégration, dans ce projet d’accord, de plusieurs mesures importantes qu’elle réclamait depuis longtemps :

  • CET Groupe, pour tous les salariés,
  • Relèvement du plafond et généralisation de l’intéressement,
  • Généralisation de la subrogation (lors d’un arrêt de travail, Thales avance au salarié le remboursement de la CPAM puis se fait rembourser),

La CFTC examine ce projet avec attention au regard de l’intérêt général des salariés, même si toutes nos demandes n’ont pas été prises en compte.

Soulignons que ce projet pérennise ou améliore des mesures qui ne sont plus appliquées depuis le 1er janvier 2017 (fin du contrat de Génération) :

  • Le temps partiel senior est reconduit à l’identique : 80% payé 85%, maximum 3 ans avant le départ à taux plein, l’allocation de départ à la retraite (IDR) est calculée sur un temps plein,
  • Le rachat de trimestres bénéficie d’une aide minimum de Thales de 2 000 € par trimestre,
  • La pénibilité Thales est maintenue pour toute la durée de l’accord.

Par ailleurs, ce projet d’accord pour une durée de 3 ans, constituerait une «sécurité » vis-à-vis des éventuelles évolutions des lois sociales… ou de l’organisation de Thales…

Nouvelles mesures

Compte Épargne Temps (CET) Groupe

Le CET est ouvert lors d’un versement en jours ou en numéraire pour une prise de congés dans les 5 ans ou à partir de 48 ans pour un congé de fin de carrière. Lors de la prise de congé, l’abondement pour le salarié est de 20%, il passe à 40% pour un congé de fin de carrière uniquement pour les versements en temps et pour le versement de l’allocation de départ à la retraite. Le congé de fin de carrière se termine dès que le salarié peut partir à la retraite à taux plein, son allocation de départ est alors augmentée pour compenser le coefficient de solidarité (-10% sur 3 ans) relatif aux retraites complémentaires. Nota : Ce point n’a été demandée que par la CFTC.

Intéressement mutualisé Groupe en partie déplafonné

Le plafond du montant « Intéressement + participation » par société passe de 4% à 6%. L’intéressement obtenu est regroupé puis redistribué à toutes les sociétés du Groupe. Si l’EBIT (marge avant impôt) est supérieur à 10% ce plafond sera porté à 6,5% pour les exercices 2018 et 2019.

Temps de travail

Les salariés en forfait en jours sur l’année (206 ou 210 jours) pourront travailler plus ou moins (206, 210 ou 214 jours) avec une variation correspondante de leur rémunération, la réversibilité étant possible tous les ans en début d’année,

Organisations du travail atypiques (travail de nuit, 2X8, 3X8, VSD) avec des mesures d’accompagnement (éventuels frais de garde…),

Tous les salariés à temps partiel cotiseront sur la base d’un temps plein, Thales remboursant les cotisations (part salariale) sur la partie temps plein moins temps partiel,

Et aussi de nouvelles mesures sociales telles que la généralisation des 2 jours de fractionnement, le don de jours de repos, le complément à l’Allocation journalière de présence parentale, le temps partiel aménagé sur tout ou partie de l’année, etc…

Bureau du CIE – Jeudi 2 février 2017

Colonies d’hiver et de printemps

Il reste des places pour les colonies de :

Gestion du Personnel

Alignement de la politique salariale CIE sur celle de TGS,

Préparation du départ à la retraite du gérant de La Guinaliére (prévu le 1er Oct 2018)

Nouveaux CE adhérents

T2M et ROXELL (La Ferté Saint Aubin) ont envoyé leur convention d’adhésion.

Arêches

Rappel : Le centre d’Arêche a subi un incendie le 29 novembre 2016.

Re-casage du CDI en cours. Plus de difficultés pour le CDD.

Suite à une réunion avec les experts d’assurance, le CIE a le choix entre une solution à l’amiable et une solution judiciaire.

Dette de l’ACSF

TSA est le seul CE à ne pas avoir annulé la dette du CIE vis-à-vis de l’ACSF.

Posté dans CIE

Conseil de perfectionnement du CFA AFTI – Mardi 31 janvier 2017

Rapport d’activités 2016 du CFA AFTI

Formation FORCYS d’experts en sécurité informatiqueCFA AFTI

Un point marquant du CFA AFTI pour l’année 2016 a été la mise en place de la formation FORCYS d’expert en sécurité informatique.

A la seconde promotion, il y avait 27 personnes de 6 sociétés différentes, 12 étudiants en poursuite d’étude et 15 ingénieures en réorientation.

Pour mieux coller aux attentes des entreprises et à partir du retour d’expériences de la première session, la seconde promotion a 23 jours de formation en moins.

Formation pour des ingénieurs d’Orange

L’AFTI, en partenariat avec l’ESGI, a remporté un appel d’offres d’Orange pour une formation diplômante de réorientation d’ingénieurs d’Orange.

Formation ETGL d’experts développeurs et génie logiciel

Il y a eu une baisse du nombre d’apprentis car la promotion d’avril n’a pas pu avoir lieu faute d’apprentis.

La refonte du programme de l’ETGL est appréciée.

Formation ERSSE d’administrateurs système, réseaux et sécurité

Cette nouvelle formation a été bâtie à partir de la formation ERE approfondie en 24 mois.

Point financier 2016

Grâce à une hausse de la taxe d’apprentissage les compteset la confiance des entreprises partenaires sont restaurés.

Locaux du CFA AFTI

Les locaux actuels sont condamnés à l’horizon 2020. La direction souhaite rester sur place jusque fin 2019.

Le RIE actuel doit fermer en avril. L’AFTI a adhéré à un nouveau RIE mais il est à 900 m et il n’y pas de places de stationnement. D’où une réflexion pour avoir une salle à manger avec les fours micro ondes.

Questions diverses

Le président de l’AFTI est désormais Mme KORSIA, en remplacement de M. KURINCKX parti en retraite.

Le responsable des systèmes d’information va quitter l’AFTI et cette activité sera confiée à une société sous traitante.

De même la personne qui s’occupait du marketing et de la communication st partie et ces activités sont sous-traitées.

Bulletin de paie

Bulletin de paie ThalesBulletin de paie simplifié

A Thales, le « bulletin de paie clarifié » entre en vigueur avec le bulletin de paie de janvier (disponible début février).

Deux pages pour découvrir le bulletin de paie simplifié :

Dématérialisation du bulletin de paie

Thales a décidé de dématérialiser les bulletins de paie à partir du bulletin de paie de février (disponible début mars). Ces bulletins de paie seront stockés dans un coffre-fort numérique Digipost au nom du salarié.

Pour conserver son bulletin de paie sous forme papier, il faudra en faire explicitement la demande sur e-HR Together / « Mon e-bulletin de paie ». Attention : Les délais seront très courts pour faire cette demande, surtout avec les vacances de février.

A noter que le loi impose que les bulletins de paie dématérialisés soient accessibles via le compte personnel d’activité du salarié (Cf. Article R3243-9 du Code du travail) : https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-prive/html/#/connexion

Dans sa hâte, la direction de Thales n’a encore rien prévu.

Communication de la direction

A venir avec les bulletins de paie de janvier.

Si vous avez une question, posez là nous au moyen d’un commentaire.

Un délégué syndical de Thales Microelectronics condamné pour divulgation des salaires de ses collègues

Comparution en correctionnelTribunal de Rennes - Thales Microelectronics

Un délégué syndical CNT de Thales Microelectronics, près de Vitré, a comparu en correctionnelle à Rennes. Il lui est reproché d’avoir envoyé, au domicile de 107 collègues, des listings révélant le montant de 415 salaires. Lire l’article complet d’Ouest France.

Le verdict est tombé le 12 janvier lors de l’audience de délibéré.

Le délégué syndical de la CNT de Thales Microelectronics à Etrelles est condamné à :

  • 3 mois de prison avec sursis,
  • verser l’euro symbolique à la direction,
  • verser 150€ à chacun des 2 gendarmes,
  • payer l’euro symbolique à plusieurs personnes de l’entreprise dont la DRH,
  • verser 100€ à ces mêmes personnes, au titre des frais de procédure,
  • à payer 127€ de frais de justice.

Décision de l’inspection du travail – 30 janvier 2017

L’inspecteur du travail a rendu sa décision : La demande d’autorisation de licenciement est refusée.

Parmi les arguments, l’inspecteur du travail a relevé que les faits reprochés étaient anciens, qu’ils avaient été commis dans le cadre de mandats syndicaux, qu’il n’était pas démontré d’intention de nuire et que globalement aucun griefs ne rendait impossible son maintien dans l’entreprise.

Dispositions sociales Thales – 12 décembre 2016

La direction et les délégués syndicaux centraux signent l’avenant n°11 à l’accord Thales sur les dispositions sociales. Les principales évolutions concernent les remboursements de frais de santé :

  • Endotonlogie non remboursée par la Sécurité Sociale : Remboursement par Humanis de 50% des frais réels limité à 10% du PMSS par an et par personne ;
  • Psychomotricité, Psychothérapie et Psychologie pour enfants : Remboursement par Humanis de 50% des frais réels limité à 7% du PMSS par an et par bénéficiaire plus en complément 70% des frais réels limité à 50 € par séance dans la limite de 950 € par an et par bénéficiaire.

Commission technique handicap – Vendredi 13 janvier 2017

Préparation de la convention handicap du 14 février 2017Pas_de_discrimination

Participants Thales

  • Référents handicap des bassins d’emploi
  • Médecins du travail, infirmiers, assistantes sociales
  • Représentants syndicaux
  • Des DRH entités (directeurs des affaires sociales)
  • Quelques opérationnels

Lieu : Jouy-en-Josas

Ordre du jour de la convention (en fonction de la disponibilité des intervenants proposés)

  • Ouverture : Enjeux et perspectives – Pierre Groisy, DRH France
  • Bilan : chiffres, bonnes pratiques, intervention des représentants syndicaux – Référents handicap, Mission Insertion et organisations syndicales
  • Achats : Sous-traitance vers le secteur protégé – Sélim Touahri (Achats) et Président du réseau des ESAT
  • Table ronde :
    • Politique territoriale régionale : Rectorats, Universités, CRP – Isabelle Bougerol et Gérard Lefranc, Thales Mission Insertion
    • AGEFIPH – Directrice régionale AGEFIPH
    • MDPH – Directrice MDPH
  • Les technologies au service du handicap, témoignages Tadéo et Eyeschool – Patrice Renault (MENESIR)
  • Emploi  accompagné environnement capacitant – Gérard Lasfargues, professeur en médecine et santé au travail
  • Emploi accompagné et handicap psychique – Bernard Pachoud, professeur de psychopathologie

Présentation de la formation « Programme partenaires sociaux et handicap » avec Stéphanie Xeuxet (Action Handicap France)

La formation est sur une journée avec des présentations PowerPoint interactives (quizz), des vidéos.

Programme

  • Le handicap c’est quoi ?
  • Loi et cadre juridique
  • Rôle des acteurs de la négociation collective
  • Anticipation et  gestion prévisionnelle des emplois et des compétences des salariés en situation de handicap
  • Partenaires sociaux, les bonnes pratiques
  • Étude de cas

Première formation : Bassin d’emploi Paris Nord ; date proposée : 20 mars 2017.