Places disponibles pour les colonies d’hiver et de printemps – Mercredi 6 décembre 2017

Il reste des places pour les colonies d'hiver et de printemps.

Politique salariale 2018 – Mercredi 29 novembre 2017

La Direction présente l’édition révisée de la note de cadrage de politique salariale 2018, laquelle sera diffusée prochainement en intégrant des modifications vues en réunion.

L’objectif de finaliser les négociations fin janvier est réaffirmé, pour mise en œuvre en mars 2018, les discussions en matière de politique de rémunération devraient ensuite se poursuivre. Le texte précise que la politique salariale est totalement indépendante de l’application de l’accord Croissance et Emploi, et donc de l’éventuel évolution du salaire de base résultant d’une modification individuelle du temps de travail.

En matière d’égalité Femme / Homme, un budget de 0,05% est dédié à la correction des disparités à responsabilité équivalente, avec application au 1er janvier. Dans ce domaine deux nouveautés apparaissent, qui répondent en particulier aux demandes de la CFTC :

  • Un budget de 0,1% est mis en place pour faciliter les promotions des femmes, afin d’apporter des corrections au retard pris dans les évolutions de carrière. Cette mesure sera appliquée entre avril et juin 2018.
  • Pour les femmes se situant à 10 ans de la fin de carrière, un examen  de leur évolution de carrière sera réalisé pour vérifier les éventuelles anomalies à corriger.

Un budget spécifique sera consacré aux jeunes de moins de 30 ans.

Les organisations syndicales demandent qu’une analyse statistique des salaires (nuage de points) soit mise à disposition pour détecter les anomalies, mais la direction ne le souhaite pas.

Le ralliement de toutes les sociétés aux taux cibles de rémunération variable a comme chaque année été demandé, mais il reste sans réponse.

La CFTC a également soulevé la question des sociétés qui ont un accord de prime PVSO et qui entrent dans une fusion avec d’autres sociétés où ce dispositif n’existe pas. La direction déclare que ces accords seront préservés.

La direction s’engage lorsque la décision est prise d’embaucher un apprenti à ce que ce soit en CDI.

En ce qui concerne les sociétés fusionnées, les budgets de politique salariale seront définis et affectés par établissement pour tenir compte de la nature et de la situation économique des activités.

Notons que cette note présente comme chaque année des trésors d’anthologie : « Pour le congé parental, au retour du salarié, un examen de sa rémunération sera réalisé. Un bilan global, en fin d’année, sera fait afin de mesurer la mise en œuvre de cette mesure. »

 

Intéressement versé dans le CET et impôt sur le revenu

En principe, l’imposition sur le revenu se fait à la sortie du CET.

Or dans le Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts n°BOI-RSA-CHAMP-20-30-40-20120912 il est écrit :

En application du 5 de l’article 158 du CGI, les sommes perçues au titre de l’intéressement […] sont soumises à l’impôt sur le revenu dû au titre de l’année de leur versement au salarié selon les règles de droit commun des traitements et salaires. Il en est de même lorsqu’elles sont versées sur un CET.

Le traitement spécifique des sommes provenant de l’épargne salariale par rapport aux autres sources d’alimentation du CET nécessite de les isoler dans un compartiment spécifique du compte. A défaut, c’est la totalité des indemnités compensatrices ou financières versées au salarié qui seraient soumises à l’impôt sur le revenu.

Nous demandons à la direction de vérifier ce point et de faire le nécessaire pour que les salariés ne risquent pas de subir une double imposition sur l’intéressement versé dans le CET, à l’entrée et à la sortie du CET. Il est en particulier nécessaire de prévoir ce compartiment spécifique dans le CET, ce qui n’est pas le cas à ce jour.

Nouvelles adresses Humanis – Mercredi 29 novembre 2017

Les équipes Humanis de Montreuil sont désormais installées sur un nouveau site à Val de Fontenay. Suite à ce déménagement, de nouvelles coordonnées sont postales sont à prendre en compte que voici :

1 – Pour les démarches santé (remboursements, prises en charge, devis)

Humanis

Service Prestations Santé

21 rue Roger Salengro

94132 Fontenay-sous-Bois

2 – Pour les démarches prévoyance (déclarations de sinistres, envoi de justificatifs)

Humanis Prévoyance

Service prestations prévoyance

TSA 50508

94132 Fontenay-sous-Bois Cedex

3 – Pour les affiliations (nouveaux entrants ou tout changement de situation de famille ou d’option ou de bénéficiaires)

Humanis Prévoyance

Service Grands comptes

TSA 50508

94132 Fontenay-sous-Bois Cedex

Abondement PERCO exceptionnel pour futurs retraités

Si vous partez en retraite en 2017 ou 2018, vous pouvez demander à bénéficier d’un abondement exceptionnel de 2 608 €. Pour cela, il vous faut verser 1 739 € sur votre PERCO et vous pouvez demander une avance sur salaire de ce montant, avance que vous rembourserez lors de votre départ en retraite.

Cette demande doit être faite pour fin novembre en précisant sur quel fonds du PERCO vous faites votre versement.

Pour avoir un modèle de lettre pour faire cette demande, contactez votre délégué syndical CFTC.

Attention : cet abondement exceptionnel est exclusif de l’abondement ordinaire au PERCO.

Commission centrale anticipation – Partie Achats – Mercredi 22 novembre 2017

La direction est représentée par le SVP Achats, le Directeur RH Transformation et le DRH France.

Divers représentants syndicaux soulèvent d’emblée les tensions qui existent entre les opérationnels et les Achats TGS, critiquant une priorité donnée au prix par rapport à la qualité produit/fournisseur.

La direction affirme que son rôle n’est pas la seule réduction des coûts et que qualité et délai sont des critères essentiels de l’achat, et qu’il est possible d’obtenir des gains en travaillant plus en amont, Elle dit avoir conscience de la difficulté de concilier l’ensemble des contraintes, en particulier le Go to India et la politique territoriale.

Le besoin de clarifier entre la Famille Professionnelle 9 (FP9) Achats et la FP10 Industrie est remonté, ainsi que plusieurs cas de burn-outs aux Achats TGS.

La direction veut développer les « managers Achats Produit/projet », monter en compétence sur la gestion des fournisseurs pour mieux anticiper, et clarifier le rôle des acteurs.

Comité de Groupe Thales – Mardi 14 novembre 2017

Situation générale

Sont évoqués : De fortes perturbations du contexte géopolitique dans l’environnement de Thales ; Divers risques ou opportunités de « disruptions» technologiques qui pourraient directement affecter Thales. Diverses prises d’initiatives stratégiques dans l’environnement Thales (Airbus, Safran, SpaceX, les Gafam).

Dans ce contexte, les grands constats du premier semestre 2017 :

Solides prises de commandes, en hausse de 10%; bon écoulement du carnet: CA premier semestre : 7,2Md€, soit +6%, à noter un tassement des commandes au 3e trimestre ; Ebit en hausse, et Free cash flow également en hausse, confirmation des objectifs initiaux pour la fin 2017.

Transformation digitale chez Thales

Nombreuses communications du Groupe autour de « la transformation digitale», dont Thales fait un objectif phare, avec un investissement de 150M€ en trois ans dans la digital factory.

La transformation digitale chez Thales selon SECAFI: impacts sur l’organisation, l’emploi et les métiers de THALES

La digitalisation évoque une 4ème révolution industrielle, est-ce le cas à THALES ?

D’après SECAFI notre direction veut prendre ce virage à fond sans attendre.

Les équipements connaissent de nouveaux modes de fonctionnement, résultant de l’introduction massive de technologies numériques communicantes et adaptables.

Les technologies numériques auront un impact sur les chaînes de valeur des entreprises, sur les métiers et le fonctionnement des organisations. Notre direction se dit très attentive à ce point.

La Transformation Digitale semble vue comme un moyen de transformation culturelle du Groupe par la direction

Thales veut devenir une entreprise plateforme au travers de la Thales Digital Factory logée au sein d’une Digital Business Unit. Cette BU sera un fournisseur interne de solutions. La croissance de l’activité se fera par acquisition. L’acquisition de Vormetrics et Guavus s’inscrive dans cette vision. Le budget de la Business Unit (BU) est de 30 à 40 M€ en 2018.

Thales a défini les quatre « leviers » de sa transformation numérique : Cybersécurité ,  Connectivité des objets/ IoT, Données (big DATA) et Intelligence Artificielle… la plateforme digitale de Thales s’appuiera sur des solutions existantes.

Thales a mis en place un « Bureau de la transformation digitale».

Selon SECAFI le principe retenu par la Direction est de conduire la transformation digitale en deux phases :

  • Concentration de l’expertise et de la culture digitale dans la Digital Business Unit et au sein de la Digital Factory. Développement de nouvelles méthodes et de nouvelles organisations du travail.
  • Acculturation du groupe Thales par trois leviers : des ambassadeurs, des projets internes de type digital workplace, une académie du numérique animée par la Digital Factory.

L’analyse des conséquences RH de la Transformation Digitale doit se faire en tenant compte du renouvellement des générations, l’arrivée de la génération Y dans le monde du travail et bientôt à des postes de managers remet en question le modèle actuel.

Projet WORKDAY

Le projet vise à remplacer progressivement eHR Together par le progiciel Workday.

Workday est présentée comme une solution digitale globale visant à « transformer » la relation RH dans le Groupe. La Direction insiste sur le double objectif d’améliorer les  enjeux « business » et le service aux salariés, ainsi que sur le repositionnement et la revalorisation des métiers RH en tant qu’experts.

Point sur l’activité Thales Alenia Space

Thales Alenia Space  est une GBU de Thales qui est aussi une co-entreprise avec l’italien ALENIA, avec un modèle de gouvernance totalement intégré.

7 980 employés, 15 sites en Europe.

Entre 2016 et 2017, forte baisse des prises de commande, par contre le CA est stabilisé à haut niveau. Cette évolution fait craindre une rupture de l’activité en 2019, des actions sont engagées pour positionner TAS sur de nouvelles offres.

Point Offset Rafale Inde

Un contrat d’offsets signé avec le client par Dassault et décliné à Thales et Safran avec 50% de la valeur du contrat principal à honorer en Offset sur sept ans.

Une procédure détaillée règlemente l’exécution des obligations en six catégories. (Les domaines aéronautique civils, sécurité et Défense sont autorisés).

Le projet de JV Thales Reliance est un moyen de réaliser nos Offsets Rafale Inde.

Thales Learning Hub

Thales Université est devenu Thales Learning Hub, le changement est dû à une volonté d’internationaliser le nom… Des solutions de formation innovantes dans neuf pays et neuf lieux, en France la localisation est maintenant Vélizy / Hélios.

Négociations groupe sur les salaires 2018 – Jeudi 15 novembre 2017

La NAO – Négociation annuelle obligatoire – Groupe s’ouvre en parallèle des réunions société, qui seront ouvertes dans les prochains jours.

La direction fait une Introduction sur l’état de santé du Groupe : La croissance du groupe est une bonne nouvelle mais le contexte nécessite une adaptation continue de l’emploi et de la formation, d’autant qu’à partir de 2019 les départs naturels devraient s’accélérer.

Un projet de lettre de cadrage NAO Groupe est remis et discuté en séance.

L’objectif est de boucler les NAO d’ici début février pour que la politique salariale soit appliquée sur la paie de février ; il est rappelé que la politique salariale est indépendante des options forfait jours prises en application de l’accord Croissance et Emploi et qui ont rencontré une demande certaine de la part des salariés.

La CFTC et les autres organisations rappellent que la lettre de cadrage n’est pas suivie partout à la lettre ; la direction rappelle que ce cadrage a pour objet de reprendre notamment les accords en vigueur, qui s’appliquent de droit !

Entretiens EAA : Pour les LR 10 à 12, les trois dimensions de maîtrise du poste sont supprimées.

Égalité femmes-hommes : la direction propose qu’on traite plus particulièrement du plafond de verre, qui va au-delà des inégalités F/H à qualification égale et que le 0,1% ne traite pas.

La CFTC insiste sur le retard accumulé depuis plus de 20 ans, qui a des conséquences lourdes pour les femmes qui ont débuté leur carrière avant les accords égalité FH (qui ne sont pas si vieux) et vont être pénalisées sur leur retraite, ce qui nécessite des mesures spécifiques de rattrapage. Une attention particulière doit aussi être portée aux rémunérations et à l’évolution de carrière des salariés handicapés.
Est également évoqué le fait que la distribution d’actions gratuites doit être considérée comme partie intégrante de la politique salariale.

Convention déplacements

La DRH France reporte en début d’année 2018 « Compte tenu du nombre de sujets à traiter avant la fin de l’année » les réunions prévues les 15 et 28 novembre relative à la convention de déplacements Thales.

Élections CE et DP à TR6 Limours – Mardi 7 novembre 2017

La CFTC obtient :

  • CE : Un élu titulaire (Ghislaine LD) et un élu suppléant (Pierre Yves R),
  • DP : Deux élus titulaires (Ghislaine LD et Patrice R) et deux élus suppléants (Linda B et Pierre Yves R),
  • 18.85% des voix pour la représentativité.

Félicitations à nos nouveaux élus qui démarrent sur les chapeaux de roues !