Commission d’orientation du PERCO – Mercredi 15 février 2017

Présents : Catherine Baudasse, Andre Roullier, Pierre Groisy, Elody Monneron, Vincent Raynal, Pascal B., Jean-Paul R.

Avant propos

Pascal B. commence par des remarques sur des vidéos Amundi faisant la promotion de la retraite par capitalisation et dont un des discours était de dire qu’avec 30€/mois versés sur le PERCO on pouvait compenser l’écart entre le salaire et la retraite. Ces vidéos contiennent des stéréotypes, des images sexistes et un appel à mettre des jours de congés dans l’épargne salariale. Pour Pascal B., le PEG/PERCO est un placement financier comme un autre mais pas spécifiquement  orienté pour la retraite.

La Direction répond que ces vidéos n’ont pas été faites par Thales et qu’elles n’ont pas été retenues par Thales. Thales voulait avoir son propre plan de communication mais que faute de temps Thales s’est orienté vers un plan moins ambitieux avec éventuellement réutilisation de communication existante.

Pierre Groisy veut organiser un groupe de travail Direction/OS pour définir le plan de communication et nous a demandé (à Pascal et à moi) si on voulait y participer.

Reporting Mercer

Vincent Raynal passe en revue  le document. Quelques éléments :

Taux & Devises

Au 4ème trimestre 2016 : impact des élections US

Les taux ont augmentés significativement au 4ème trimestre 2016 et aussi en janvier 2017. La hausse des taux est générale et pas uniquement aux USA. La politique des banques centrales a aussi contribué à cette hausse des taux. La FED a augmenté son taux de 25 points de base à la fin 2016 et a annoncé 3 remontées de taux en 2017.

La BCE a légèrement modifié sa politique pour le quantitative Easing (QE) en augmentant la durée mais en baissant légèrement le montant mensuel.

Baisse de l’euro face au dollar, après un « tunnel » autour d’une valeur centrale à 1,10, on est à fin 12/2016 à 1,05 (et aussi 1,05 à début février) et la prévision pour 2017 envisage plutôt une parité ou même un échange à 0,95

Marchés actions

Au 1er semestre 2016, il y avait eu l’impact du prix du pétrole et de la Chine.

Pour le pétrole qui était à 35$ le baril début 2016, il est à 55$ fin 2016.

Au 4ème trimestre 2016 les actions européennes sont en hausse avec la baisse de l’euro et la hausse du pétrole mais le marché a été agité.

En janvier 2017, impact des premiers décrets « Trump » et la décision du Brexit dur.

Croissance : en 2016, la croissance était tirée par 2 locomotives, USA et Chine, mais en 2017 cela serait plutôt à chaque pays de tirer sa croissance.

Fonds obligataires et monétaires

FCPE Thales.

Quelques changements en 2016 avec l’introduction de 2 fonds indiciel.

Les performances absolues sont globalement bonnes même si elles sont parfois inférieures à l’inflation.

FCPE Epargne monétaire Thales part PERCO : performance négative  mais  au-dessus de l’indice.

FCPE Thales obligation : bon 4T2016 et bonne performance 2016 avec encore presque à 3%.

FCPE Epargne solidaire Dynamique Thales part PERCO » : l’indice a changé (par rapport à celui mentionné dans le reportant), le nouvel indice a fait +0,91% donc le fonds superforme le nouvel indice en 2016 (Mercer doit mettre à jour le reporting).

FCPE Actions Euromonde : mauvaise performance (par rapport à l’indice au 4T2016 mais bonne performance en janvier 2017 (+0,8% par rapport à l’indice).

FCPE Epargne solidaire équilibre Thales : mauvaise performance en décembre 2016, à surveiller.

Fonds sous-jacents

FF Institutional Global focus Fund : mauvaise performance de ce fonds Fidelity par rapport à l’indice (-3,28%). Mercer a interrogé Fidelity pour comprendre cette mauvaise performance. En moyenne le fonds est bon depuis 2009 mais décrochage par rapport à l’indice en 2016. Sur début 2017 (au 10/2/2017) le fonds fait +5,6% alors que l’indice fait + 3,7%. Sur ce fonds Fidelity a refusé de diminuer les frais. Le COS a décidé de mettre ce fonds sous surveillance.

Sycomore Selection Responsable : sous performance au 4T2016 mais surperformance sur l’année 2016 et +1,5% / indice en janvier 2017.

Sycomore Selection PME : +1,34%  / indice en janvier 2017.

Amundi actions PME : + 1,4% / indice en janvier 2017.

Amundi Funds Bond Euro Aggregate : la sous-performance est au début de 2016.

Poches solidaires

Pour le fonds FCPE Epargne solidaire Dynamique Thales géré par Humanis, Thales a demandé l’augmentation de la part solidaire de 5,5% à 8% (Humanis a été long à le faire, environ 3 mois). Dans l’ancienne structure, la poche solidaire était composée de « Habitat & Humanisme » (env. 600 k€ 0,52%), « France Active » (env. 1,6 M€  1,42%) et « Comptoir de l’Innovation (CDII) » (env. 4 M€ 3,45 %).  Pour CDII l’investissement actuel de Thales (4M€) représente environ 25%  donc un ratio d’emprise déjà  trop important pour absorber le passage de 5,5% à 8%. Humanis a proposé une nouvelle société ADIE spécialisée dans le microcrédit.

Au 17/01/2017, la répartition serait la suivante :

  • ADIE : 1 M€
  • CDII : 4 M€
  • Habitat & Humanisme : 2,4 M€ (augmentation de l’investissement)
  • France Active : 1,6 M€

En relatif Thales est le plus gros investisseur en solidaire

L’autre fonds est le FCPE Epargne Solidaire Equilibre Thales géré par Amundi. La liquidité est assurée par Amundi donc pas de soucis pour les reventes. Dans ce FCPE on retrouve aussi France Active, CDII, Habitat & Humanisme. La poche solidaire  est de 8,5% sur un encourt d’environ 109 M€. Le gérant est prêt à créer une poche spécifique Thales mais il faudrait la gérer nous-même. A discuter lors d’un prochain COS (avec plus de représentants).

Examen « fonds en déshérence »

C’est un impact de la loi Eckert.

En 2016 quelques porteurs n’ont pas pu être retrouvés, environ 10 dont 3 décédés.

En juillet 2016, 30 nouvelles personnes étaient inconnues depuis plus de 10 ans par Amundi, la liste a été reçue par Thales.

Dans les dernières semaines une nouvelle liste a été reçue d’environ 751 p à l’international sur 12 pays. 10% seraient encore des salariés de Thales. Recherche en cours dans les différents pays.

Pour la France : 10 nouveaux noms.

L’encourt moyen est de l’ordre de 7 à 8 k€ soit 5 à 6 M€ au total.

Amundi a reçu environ 3500 NPAI – N’Habite Pas à l’Adresse Indiquée – mais on ne sait pas s’il s’agit de compte inactif où s’il y a eu une connexion depuis 10 ans.

  • 292 seraient encore des salariés de Thales,
  • 365 seraient des retraités,
  • 2856 seraient sortis du groupe.

Amundi contacte en premier Thales et si Thales n’a pas de réponse, Amundi ne cherche pas plus.

Nous trouvons étonnant qu’Amundi n’en fasse pas plus de recherche par exemple avec le numéro de Sécurité Sociale.

André Roullier a vraiment insisté sur l’importance de la mise à jour des coordonnées et de la situation familiale (pour anecdote, il a cité le cas où l’adresse était celle de l’ex épouse divorcée….).

Statistiques PERCO

PERCO libre : le pourcentage de PERCO Libre est plus élevé chez Thales que dans d’autres sociétés.

D’après Amundi, chez Thales les investissements sur le PERCO sont plus risqués qu’en moyenne : la moyenne Amundi est d’environ 2 sur l’échelle de risque des produits alors qu’elle est d’environ 4 pour les salariés Thales.

Le taux de salariés ayant un PERCO chez Thales est plus important que dans d’autres sociétés.

Divers

Présentation du relevé de compte par André Roullier.

Question de Pascal B.sur les frais des différentes parts A/B/C. La direction fera un point sur les frais AMUNDI.

Prochaine réunion du COS prévue fin avril/début mai.