CFTC : Réorganisation de Thales en France – Jeudi 17 novembre 2016

rubik-cubeDepuis plusieurs semaines circule une rumeur, manifestement orchestrée, sur la réorganisation des structures juridiques des sociétés Thales en France.

Une organisation syndicale ouvre la voie à la communication de la Direction en distribuant un tract qui présente les grandes lignes de cette réorganisation, qui devrait entrer en vigueur en 2017.

A noter que cette rumeur vient « se greffer » sur la négociation engagée par la Direction sur le projet du futur accord « croissance et emploi » auquel elle semble pourtant très attachée.

L’idée générale serait de regrouper dans une même société les entreprises d’une même GBU, mais ce n’est pas si simple…

  • SIX ne serait pas concerné car TCS et TS sont trop différentes
  • TAS ne serait pas concerné du fait de son statut de JV avec Finmeccanica
  • LAS regrouperait TR6, TOSA, TAO (ex TRS), TDA et Angenieux
  • AVS regrouperait TAV, TTS, TED, TAES :TAEM, TLCD et peut-être Trixell
  • DMS regrouperait TSA, TUS,TMI, peut-être UMS

De plus une fusion AVS – DMS est à l’étude.

A priori, Thales SA et TGS restent à l’écart de ce remaniement et le sort de certaines petites sociétés est incertain.

Les raisons de ces études de fusions sont multiples

Sans être exhaustif on peut mentionner :

  • Simplifier l’organigramme du groupe et ses structures de décision (gouvernance).
  • Faire des économies sur les obligations juridiques légales qui pèsent sur chaque société.
  • Sans doute quelques optimisations fiscales, encore que le dossier majeur du Crédit Impôt Recherche, qui rapporte environ 140 M€ par an, soit un peu incertain, le législateur est en train de revoir son fonctionnement.
  • « optimiser » le dialogue social en réduisant le nombre d’instances, ce qui réduit aussi les coûts (moins d’élus, moins de réunions).

Les risques pour les salariés

  • Les accords en vigueur au niveau société ou établissement tombent, ce qui laisse le champ libre à de nouvelles négociations qui pourraient s’avérer moins favorables.
  • De nouvelles optimisations d’effectifs en particulier dans les fonctions support, avec ce que cela entraîne souvent de dégradation des services et conditions de travail.
  • Une représentation des salariés moins proche du « terrain », et qui sera affaiblie quelque temps par ce séisme organisationnel avant de retrouver ses marques.

2 commentaires à propos de “CFTC : Réorganisation de Thales en France – Jeudi 17 novembre 2016”

  1. Le tract de la CFDT indique que cette nouvelle organisation a été présentée à la réunion du 4 novembre à Carpe Diem sur la croissance et emploi: est-ce exact, et la CFTC a t-elle participé à cette réunion, et avait-elle donc connaissance de ce projet mais n’a pas souhaité communiquer auprès des salariés cette information ?